Chi, une vie de chat

Si comme moi vous aimez parler à votre chat et vous avez l’impression qu’il vous répond, alors ce manga est fait pour vous. En effet, Chi relate l’histoire d’un chaton si tête en l’air qu’il perd un jour toute sa fratrie de vue et se retrouve tout seul. Heureusement, sa raconte avec le petit Yohei va lui ouvrir les portes d’une nouvelle vie dans la sympathique famille Yamada. Seul problème, tout ce petit monde habite dans un immeuble interdit aux chats ! Et quand un gros matou aux allures d’ours commence à semer la zizanie chez les voisins, les Yamada craignent que leur petit protégé ne soit découvert. Que faire ? Quitter l’appartement ? Ou faire adopter Chi par une autre famille ? A vous de le découvrir !
J’ai beaucoup aimé ce manga pour sa petite héroïne à quatre pattes joyeuse et gaffeuse, et surtout pour son côté incroyablement réaliste. Chi se conduit comme un véritable chat le ferait : elle préfère jouer avec l’emballage en plastique de son jouet plutôt qu’avec le jouet lui-même, elle s’endort n’importe où, et elle voit des proies partout, que ce soit un morceau de poulet ou vrai oiseau. Mais ce qui m’a fait le plus rire, c’est la façon dont l’auteur raconte les aventures de Chi, en faisant parler ses maitres, mais aussi le chaton, dont les paroles sont traduites en langage « humain ». Et c’est à ce moment là que le lecteur se rend compte que lorsqu’il parle à son chat, ils ont probablement une conversation de sourds.
Les autres personnages sont aussi très sympathiques, peut-être trop pour être vraiment crédibles, mais le côté kawaï est totalement assumé dans ce genre de manga. J’ai en particulier aimé le petit Yohei qui prend Chi tour à tour pour une peluche, un doudou, un jouet … mais aussi le gros chat-ours un peu inquiétant au départ mais qui se révèle être très rusé, et d’une grande aide pour la pauvre Chi qui ne connait rien à la vie. Les dessins sont également très jolis, et en couleur, ce qui ne gâche rien.
Je conseillerais donc ce livre aussi bien aux amoureux des chats qu’à ceux qui y sont un peu plus réticents, car comment ne pas craquer pour les grand yeux et le cheveu sur la langue de la petite Chi ?

Chi, Kanata Konami (11 tomes disponibles Glénat, 2010-2014)